Portrait
Portraits

Tea Shop & Deco Montpellier est géré par Pascal Fabre

Tea Shop & Deco Montpellier Boutique de thés et salon de thé en centre-ville est géré par Pascal Fabre.(® SAAM-fabrice Chort)

Tea Shop & Deco Montpellier Boutique de thés et salon de thé en centre-ville est géré par Pascal Fabre.

Tea Shop & Deco Montpellier Boutique de thés et salon de thé en centre-ville est géré par Pascal Fabre.

TEA SHOP & DECO Montpellier est géré par Pascal Fabre 

TEA SHOP & DECO Montpellier est une boutique spécialisée dans le thé et qui présente une grande variété de produits à la vente. Le salon de thé est implanté dans le centre historique de Montpellier , dans une rue passante : la célèbre rue Saint-Guilhem . N’attendez plus, toute l’équipe de TEA SHOP & DECO et Pascal Fabre, le gérant, vous envoûtera avec les différentes saveurs du monde entier. 

Tout prédestinait Pascal Fabre, gérant de TEA SHOP & DECO à ouvrir et faire prospérer un commerce dans l’écusson , le cœur historique de sa ville natale. Tout d’abord, en raison de ses origines montpelliéraines depuis ses lointains ancêtres, ensuite grâce à la fibre familiale. Ses grands-parents ainsi que sa mère tenaient une boutique. Alors, après sa scolarité au collège et lycée Clémenceau, ses études de droit, il projette d’ouvrir un salon de thé , après deux ans passés dans une banque.  

Avec ses parents et un associé financier, il inaugure en 1996 sa boutique dédiée au thé sous l’enseigne Betjeman & Barton avec également à la vente de la vaisselle et des biscuits. 

Après 22 ans au centre commercial le Polygone, la nouvelle boutique qui s’appelle à présent TEA SHOP & DECO s’implante au 30 rue Saint Guilhem au cœur historique de Montpellier. Aujourd’hui, Pascal se souvient : «La configuration n’a pas bougé, une carte le midi, assiettes de crudités et plats chauds et une boutique anglaise avec des spécialités dont les scones (sorte de petit pain) emblématiques de la nation anglaise. C’est ma mère qui les réalise depuis toujours, même maintenant bien qu’elle soit à la retraite. Beaucoup se déplacent pour les savourer y compris des membres de la communauté anglaise de Montpellier». 

La clientèle est formée de tous les âges, pas élitiste dans une rue passante et semi-piétonne. Pascal Fabre constate avec bonheur que les enfants des premiers clients reviennent une fois devenus adultes et emmènent à leur tour leurs propres enfants. Une transmission qui lui fait chaud au cœur. Certains fidèles fréquentent le salon de thé depuis l’ouverture, tel ce couple de boulangers sétois qui prend régulièrement un thé et des gâteaux. 

Quand la boutique a vu le jour, elle faisait figure d’exotisme dans le paysage du Polygone avec un décor cosy à l’ancienne. Cette sobriété a tout de suite plu aux montpelliérains. Un succès qui perdure toujours dans la rue Saint-Guilhem.

Des souvenirs l’attendrissent encore aujourd’hui. Romain, un petit garçon habitué des lieux avec ses parents, s’était perdu dans le Polygone. Par réflexe, il s’est réfugié dans le salon de thé qu’il connaissait bien. Pascal Fabre a vite envoyé une vendeuse quérir la maman qui, désespérée, cherchait son fils partout. Autre évocation, amusante celle-ci. Des étudiantes gourmandes, très gourmandes, jouaient de la guitare sur la Comédie. Une fois la somme réunie suffisante pour acheter des scones, elles arrivaient et dégustaient les délicieuses pâtisseries avant de retourner… gagner des piécettes pour s’en offrir de nouvelles !  

Son goût pour le thé provient de ses divers voyages en Angleterre d’abord et des nombreux pays producteurs qu’il a visités à travers l’Asie où il a déambulé dans les jardins, l’équivalent des domaines pour le vin. Il a même ramassé du thé dans une plantation à Ceylan. 

Intarissable sur cette plante devenue une boisson internationale, il explique que les premiers thés sont nés en Chine et que le thé n’est autre qu’une variété de camélia (Camellia sinensis) qui pousse à l’état sauvage en Asie. 

En hiver, ses goûts le portent vers les thés Indiens, un bon thé noir Assam Thowra, un Darjeeling Margaret’s Hope, un thé aux Epices type Chaï, ou un thé Milky. Pour l’été, sa préférence va aux thés verts , par exemple le Mao Feng de Chine, un Gyokuro du Japon ou des thés parfumés qui font d’excellents thés glacés  : Thé des Invités, Malesherbes ou Thé des Amours. 

Pascal consacre ses congés à ses deux passions, la randonnée et le voyage. «Je marche depuis mes 18 ans. Parmi mes expéditions, le tour du Mont-Blanc avec une collègue en août 2015,raconte Pascal,un défi que nous avons relevé malgré la grosse chaleur ressentie à 2 000m». Au cours de ses lointains périples, il allie son amour du thé et sa passion de la découverte, le Rajasthan, la Thaïlande, le Cambodge, le Laos, le Vietnam, l’Indonésie ou encore Maurice où l’on peut déguster des thés vanillés.